Tilques est un sympathique et paisible village occupant quelque 135 hectares du marais audomarois. On y accède notamment par deux « portes d’entrée » que sont le marais des moines et le pont de la guillotine. Ce dernier marque le point de départ du sentier du lansbergue, un chemin de promenade au bord de l’eau menant au marais de Serques.

A Tilques, outre le marais, vous apprécierez les paysages marqués par la présence d’un riche patrimoine constitué par le château d’Ecou, par le château du Hoquet, ainsi que par l’église. Les parties les plus anciennes datent du XVIème siècle. En matière de patrimoine religieux, la confluence de la rivière d’Ecou et celle du grand large est marquée par la présence d’une statue de la vierge Marie. La vierge de Tilques constituait autrefois un lieu de pèlerinage très prisé.

Enfin, les gourmets retrouveront dans ce village du marais audomarois deux spécialités pour la plus grande joie de leur palais : la célèbre Carotte de Tilques et le cresson cultivé à la cressonnière de Tilques.

Escute sur le lansbergues
Une escute le long du chemin de randonnée du Lansberg – Photo: Philippe Hudelle

Les origines

Le nom de Tilques est attesté en 1140 sous la forme flamande Tilleke. Une traduction de l’ancien germanique de Tilliacum signifiant « domaine de Tillius ». Le termes a été ensuite francisé sous la forme de Tilcques.

Ce village était déjà au moyen-âge sous la juridiction de l’abbaye de Saint-Bertin de St-Omer.

L’église de Tilques

L’église de Tilques, dédiée au Sacré-Cœur, trouve ses origines à la fin du XIIIème siècle. La présence d’une église du Sacré-Cœur est en effet attestée à son emplacement en 1294. Elle comportait une flèche de pierre, qui fut remaniée XVIIème siècle. Comme bien des églises durant la Révolution, elle sera abandonnée et occupée. Elle servira notamment de salpêtrière. Elle reviendra au culte en 1801, mais son état déplorable exigea des travaux réalisés dans l’urgence. C’est ainsi qu’un toit de chaume fut posé en attendant de procéder à des travaux plus durables sur la tour et la nef dans le courant du XIXème siècle. Ce fut l’architecte Charles Leroy qui se chargera en grande partie des opérations. Spécialiste des églises néo-gothiques, il a notamment réalisé celle du Haut-Pont à Saint-Omer, l’église de Saint-Martin-au-Laert (aujourd’hui Saint-Martin-lez-Tatinghem) et la cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille. La cloche, datant de 1515, est inscrite au titre des monuments historiques.

Village de Tilques et son marais
L’église Sacré-Coeur de Tilques – Photo: Philippe Hudelle

Pèlerinage à la vierge

A l’intersection du Grand Large et de la rivière d’Ecou s’élève la Vierge de Tilques. Cette statue sculptée au début des années 1960, fit l’objet de pèlerinages du 15 août jusque dans les années 1990. A cette occasion, de nombreux bacôves processionnaient à ses pieds. On surnomme également cette vierge « Notre-Dame-des-Marais ».

Notre-dame des marais
Statue de la Vierge à Tilques – Photo: Philippe Hudelle

Le Château d’Ecou

Le château d’Écou, tirant son nom du seigneur Willelmus d’Ekout, date du xiiie siècle et fut remanié au xve siècle. Jusqu’au début du Xxème siècle, la bâtisse passera par divers seigneurs et diverses grandes familles audomaroises dont la famille Taffin. Celle-ci conservera le château d’Ecou durant deux siècles. Détruit en partie par les Allemands durant la seconde guerre mondiale, le château fut reconstruit durant la seconde moitié du Xxème siècle.

Le château du Hocquet, dit « château de Tilques ».

Ce château tient son nom du Hocquet, un ancien fief de Tilques appartenant entre le XVIème et le XXème siècle à la famille Taffin. Il comprenait un manoir datant du XVIIème siècle, sur les ruines duquel on édifia l’actuel château de Tilques durant les années 1890. Transformé après-guerre en séminaire pour prêtres, il abrite depuis l’hôtel-restaurant du Château tenu par le groupe Najetti. Une adresse sélect et prisée de l’Audomarois qui a accueilli nombre de personnalités durant son existence.

La cressonnière de Tilques

Au bord du marais ouest, la cressonnière profite des eaux pures de quelques sources qui alimentent ses bassins. Excellent légume frais consommé notamment au printemps et en hiver, le cresson fait l’objet d’une véritable commercialisation depuis le XIXème siècle.

Découvrez ici le site de la cressonnière.

Cresson
Cressonnière de Tilques – Photo: Philippe Hudelle

La carotte de Tilques

Autre fleuron de la gastronomie locale, la Carotte de Tilques se plait dans les terres sablonneuses aux abords du marais Ouest. Celles-ci lui permettent e pousser sans faire de fourche. C’est le secret de cette grosse carotte cylindro-conique de 30 cm de long qui nous régale d’octobre à avril.

Généreuse, goûteuse, cette carotte est parfaite pour les petits plats mijotés.

Autour du village

La commune de Tilques, implantée au cœur du marais audomarois, jouxte les villes et villages de St-Omer, Serques, Zudausques et Salperwick.

Vous aimerez aussi

À faire autour de nous

En vacances dans les Hauts-de-France? Optimisez vos trajets et organisez une journée complète ou un séjour dans l’Audomarois!