L’adage est désormais connu de tous: pour notre santé, consommons quotidiennement cinq fruits et légumes frais ! Nous essayons tant bien que mal de le respecter, pour les bienfaits que nous apportent ces cadeaux de la nature… Mais sommes-nous toujours au fait de l’origine et la composition de ce que nous mangeons au quotidien ? Respectons-nous les saisons comme le faisaient nos grands-parents ? En habitant dans l’Audomarois, rien de plus simple ! Les légumes du marais honorent nos étals par dizaines.

Légume du marais – période de foule à choux-fleurs

Sylvain Dewalle – Les maraîchers de la Petite Meer

Grâce aux terres fertiles de nos marais, majoritairement tourbeuses, les légumes y trouvent un milieu idéal pour se développer. Depuis la nuit des temps, les maraîchers locaux entretiennent ce marais, questionnent ses terres nourricières, soignent ses fruits et les récoltent avec amour pour les mener vers les places de marché. Rien n’a changé depuis, ou si peu.

Les voies ferrées ont modifié les réseaux de distribution et le tracteur a supplanté la barque à fond plat pour le transport… L’un des héritiers de ces experts de la terre perpétue les gestes ancestraux et se rend toujours sur le marché accompagné de son escute… Quel audomarois ne connait pas Sylvain Dewalle et son équipe, les maraîchers de la petite Meer ? Ceux-ci font en effet le régal des initiés depuis plus de dix ans en proposant, tout le long de l’année, une quarantaine de légumes dont des variétés anciennes, ainsi que des produits du terroir provenant de partenaires audomarois (huile, miel…).

Des labels de qualité

Pour ces travailleurs du marais, les heures et les jours de labeur ne se comptent pas. En moyenne, le métier exige douze heures de travail journalier, six jours sur sept … Il y a de quoi faire ! L’agriculture paysanne et l’obtention de certaines distinctions, telles que le Label rouge, le Label Valeur du Parc Naturel Régional ou la certification GlobalGAP, demandent un certain travail et la mise en application d’un savoir-faire transmis de génération en génération. Pour de bons légumes, les maraîchers de la petite Meer veillent à apporter à la terre uniquement ce qui est nécessaire, tout en profitant au maximum des ressources de Mère Nature, telles que le limon des vases que nous tirions jadis à la baguernette. Avant de pouvoir récolter, le sol doit être optimisé pour le drainage, biné, arrosé, sarclé et ce afin que les légumes puissent pousser de manière naturelle.

Maraîcher dans le marais de St – Omer – Crédit: Philippe Hudelle, Balade dans l’Audomarois

Respect de la terre et des saisons

Traitements nocifs, terres appauvries, bilan carbone désastreux, saveurs disparues, qualités nutritionnelles diminuées, dépenses énergétiques improbables… Voilà ce que nous inspirent les légumes d’aujourd’hui ! Mais tel n’est pas le cas lorsque l’on consomme des produits locaux récoltés par les maraîchers respectant les saisons et laissant du temps au temps. En outre, ces derniers garantissent une fraicheur et des saveurs sans pareil, pour des produits sains et authentiques au meilleur prix !

Des légumes du printemps à l’hiver

Au début de l’automne, les légumes d’été tirent lentement leur révérence tandis que les légumes hivernaux entrent en scène : céleris, carottes, brocolis, choux de Bruxelles, topinambours, endives de pleine terre … Autant de produits riches, consistants et regorgeant de vitamines et de minéraux ! Un cocktail essentiel pour affronter les frimas. La nature n’est-elle pas bien faite ? A vous les plats mijotés savoureux, les soupes, les bouillons et les potées !

Auteur J. FLANDRIN – Article publié dans le magazine Audomarwouah de septembre 2017

Vous aimerez aussi

À faire autour de nous

En vacances dans les Hauts-de-France? Optimisez vos trajets et organisez une journée complète ou un séjour dans l’Audomarois!